Orages en Corse : l’état de catastrophe naturelle décrété «dès mercredi», annonce Gérald Darmanin

Posted on

LE POINT SUR LA SITUATION – Après les violents orages de jeudi qui ont fait cinq morts, l’île de Beauté a retrouvé le soleil vendredi après-midi, mais le gouvernement appelle à la vigilance. Gérald Darmanin a annoncé l’ouverture d’une enquête de la sécurité civile après l’alerte météo tardive de Météo-France.

«En cinq minutes, c’était l’enfer» : frappée tôt jeudi par de violents et soudains orages qui ont fait cinq morts, la Corse était encore sonnée vendredi. Après quelques orages dans la nuit, la menace s’éloignait de l’île de Beauté ce vendredi après-midi. En déplacement sur l’île depuis jeudi soir, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a décrété «l’état de catastrophe naturelle» à compter du mercredi 24 août. Depuis le fort de Brégançon, Emmanuel Macron a, lui, présidé en visioconférence une réunion interministérielle de crise. Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la situation en Corse.

Accalmie vendredi après un jeudi meurtrier, 4800 foyers toujours privés d’électricité

Jeudi matin, un phénomène «exceptionnel» s’est abattu sur l’île, avec des vents extrêmement violents de plus de 200 km/h et non prévus, qui, en quelques heures seulement, ont provoqué des dégâts énormes. «Un vent de mort», selon la formule en Une du quotidien Corse-Matin. Alors que la saison touristique bat son plein, la Corse a vécu de nouveaux orages dans la nuit de jeudi à vendredi, mais ceux-ci ont été peu actifs. Après le violent épisode de jeudi matin, l’île était repassée en vigilance orange à 21h, annonçant un épisode pluvio-orageux plus durable dont l’alerte courrait jusqu’à 10h ce vendredi.

À lire aussiVétuste, le système électrique de la Corse au bord de la rupture

Après une nuit sans intervention notable des services de secours, des orages grondaient de nouveau sur Ajaccio dans la matinée, engendrant une pluie soutenue. Mais dès 10h00 Météo-France a levé la vigilance orange sur l’île. Comme prévu la veille. «La Corse conservait un temps orageux le matin, avant une nette amélioration l’après-midi et le retour d’un temps ensoleillé avec du vent d’ouest», a également détaillé la Chaîne Météo qui a levé son «alerte jaune orages». 4800 foyers étaient encore privés d’électricité ce vendredi, selon EDF Corse.

À VOIR AUSSI – Orages en Corse: «C’est cette branche qui est tombée sur ma tente», raconte un vacancier

Un bilan de cinq morts et une vingtaine de blessés

Le bilan des orages est monté jeudi soir à cinq morts, avec les décès d’un pêcheur à Girolata et d’une kayakiste à Erbalunga. En fin de matinée jeudi, la préfecture de Haute-Corse avait déjà annoncé la mort d’un homme de 46 ans à Calvi, victime de la chute d’un arbre sur son bungalow. En Corse-du-Sud, une adolescente de 13 ans, atteinte par la chute d’un arbre, et une femme de 72 ans, par la chute du toit d’une paillote, ont également perdu la vie. Vingt autres personnes ont été blessées, dont quatre sont en urgence absolue. «Nous avons des nouvelles plutôt rassurantes» des quatre blessés «qui étaient entre la vie et la mort ou dont le pronostic vital était engagé», s’est félicité le ministre, Gérald Darmanin, vendredi.

À lire aussiCorse : ce que l’on sait des victimes des orages meurtriers

Vendredi matin la Préfecture maritime a indiqué à l’AFP n’avoir «aucune inquiétude sur des personnes (en mer) dont on serait sans nouvelle et qui auraient été signalées par la famille». Mais «il faut aller vérifier, en identifiant les bateaux échoués ou endommagés, si les propriétaires étaient à bord et s’ils ont réussi à s’en sortir par eux-mêmes en se mettant à l’abri ou s’ils n’étaient pas à bord». De son côté, Gérald Darmanin, en déplacement sur l’île, a annoncé avoir «des nouvelles rassurantes des blessés graves qui étaient entre la vie et la mort».

À VOIR AUSSI – Orages en Corse: Darmanin exprime sa «compassion» envers les familles des victimes

Darmanin décrète «l’état de catastrophe naturelle» dès mercredi

Arrivé en Corse jeudi après-midi, avec un passage dans un premier camping frappé par les rafales, à Sagone, en Corse-du-Sud, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a visité vendredi matin à Calvi (Haute-Corse) un autre camping sinistré, après une visite matinale au chevet de plusieurs blessés à l’hôpital d’Ajaccio. Dans cet établissement, vidé de ses 700 occupants car toujours privé d’eau et d’électricité, le ministre a annoncé que «l‘état de catastrophe naturelle» allait être décrété «dès mercredi prochain». Ce statut permet notamment une indemnisation plus efficace pour les victimes.

À lire aussiIntempéries : à quoi sert l’état de catastrophe naturelle ?

Une enquête de la sécurité civile ouverte

Depuis Calvi, où il visitait le camping «La Pinède», Gérald Darmanin a souligné que l’alerte météo de jeudi matin n’avait «pas permis de qualifier comme il le fallait ces vents» qui ont été «absolument exceptionnels». Le ministre de l’Intérieur a annoncé une enquête de la sécurité civile. «L’État sera là, dans la fonction qui est la sienne, protéger dans la durée», a également assuré le chef de l’État, Emmanuel Macron, depuis Bormes-les-Mimosas (Var) vendredi en fin de journée.

À l’occasion de la cérémonie du 78e anniversaire de la libération de ce village par les troupes alliées, le président a également souligné que «ces cataclysmes dévastateurs menacent hélas de se répéter et de s’intensifier». «C’est pourquoi nous devrons repenser nos systèmes d’alerte, de sécurité», a ajouté le chef de l’État, alors que des critiques ont émergé face au déclenchement tardif de la vigilance orange par Météo-France jeudi matin.

À lire aussiOrages en Corse: comment expliquer cet épisode d’une violence exceptionnelle

Plusieurs campings évacués

Plusieurs campings de Corse-du-Sud ont été évacués en prévision des nouveaux orages de la nuit de jeudi à vendredi. Au total, quelque 12.500 personnes venant des différents campings de Corse ont été «mises en sécurité» pour la nuit, selon les préfectures. En Haute-Corse, 5400 personnes «hébergées dans les campings les plus exposés (Calvi, Calenzana, Aregno, Algajola, Corbara et Monticello) ont été mises en sécurité», a détaillé la préfecture dans un communiqué. À Calvi, la Légion étrangère a fait évacuer des familles entières de touristes à la nuit tombée, au moyen de camions militaires. Ils sont arrivés ensuite par centaines dans des écoles ou des centres sportifs de toute l’île, pour dormir, qui sur son matelas de tente, qui sur des lits de camp installés pour l’occasion. Le ministère de l’Intérieur a appelé sur Twitter les habitants de l’île à rester «vigilants»: «Surveillez la montée des eaux et restez informés».

À VOIR AUSSI – Orages en Corse: «La priorité aujourd’hui, c’est la solidarité», assure Gilles Simeoni

Macron a présidé une cellule de crise sur les mesures à prendre

Emmanuel Macron a présidé jeudi soir une cellule interministérielle de crise pour anticiper les mesures à prendre en Corse. Depuis le fort de Brégançon, dans le Var, il a supervisé un point de situation en visioconférence rejoint par la première ministre Élisabeth Borne. «Nous aurons évidemment les mesures d’accompagnement à acter pour les personnes comme pour le territoire», a déclaré le chef de l’État, réitérant sa «pensée pour les familles des victimes». Les ministres de l’Intérieur Gérald Darmanin, de la Transition écologique Christophe Béchu, des Armées Sébastien Lecornu, de la Santé François Braun et le secrétaire d’État chargé de la Mer, Hervé Berville, sont intervenus à distance.

Emmanuel Macron a présidé une réunion de crise depuis son lieu de vacances à Brégançon, avec Élisabeth Borne. POOL / REUTERS

À VOIR AUSSI – Corse: sur la plage du Liamone, des bateaux disloqués par les intempéries

*La Chaîne Météo appartient au groupe Figaro.

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services